50e Congrès CGT – Toulouse 18-22 mars 2013

La tribune Publié le 12 mars 2013

Contribution du Bureau de lUnion Fdrale des Retraits des Transports

Le Bureau de lUFRT a dbattu largement du document dorientation. Il nous parat important dintervenir dans le dbat gnral avant la tenue du 50me congrs sur quatre points importants :

  • Etre plus offensif sur les changements politiques attendus et la dynamique de mobilisation.
  • Le syndicalisme professionnel.
  • La Maison Commune de Retraites.
  • La place des retrait-e-s dans la CGT, dans la socit.

Etre plus offensif sur les changements politiques attendus et sur la dynamique de mobilisation :
On peut noter avec satisfaction que les orientations de la CGT sont claires et cohrentes avec ce que la confdration a impuls au cours du mandat coul. Le texte traduit bien les orientations de la CGT sur les rponses la crise, les revendications, et le financement de celles-ci. La prise en compte de la dimension europenne et de ses enjeux constitue des lments importants. La raffirmation de mener la bataille idologique est une bonne chose (cela va dans le sens de nos dbats, notamment sur les mdias). Cependant, le document dorientation nest pas assez critique sur les orientations politiques du gouvernement actuel qui, le plus souvent, tournent le dos aux promesses lectorales. O est le changement ? O est la rupture tant annonce avec la politique mene par la droite ? Les critiques sont formules vis--vis du patronat comme si le gouvernement navait pas un rle jouer. Il nest pas fait mention des positons de ce dernier ni celles des autres organisations syndicales par rapport aux revendications mises en avant par la CGT. Nous pensons que nous devons tre plus critiques et faire la clart sur les contenus en tant plus engags pour impulser une dynamique de mobilisation.

La raffirmation de la stratgie visant au syndicalisme rassembl est un lment positif, bien que de nombreuses questions se posent sur les difficults rencontres au regard de la pratique. De notre point de vue, ce rassemblement des salaris et des retraits passera par lunit des organisations syndicales qui doit se construire dans la clart, en sappuyant sur les besoins de ceux-ci, sur leurs revendications et non en cdant du terrain par des compromis la baisse.

Le syndicalisme professionnel :
Ce document sinscrit dans la droite ligne des orientations dfinies par le 49me congrs sur les changements de structures sans que le dbat nait t rellement men jusquau bout. Tout au long du texte, un certain nombre dlments sont introduits visant dmontrer que seul le territoire constitue lavenir au dtriment du professionnel. On parle de concertation sociale territoriale de droits individuels interprofessionnels transfrables et les conventions collectives qui ont vocation venir en supplment de ce socle de droits . Est-ce dire que la CGT serait daccord pour remettre en cause la hirarchie des normes ?
De mme, certaines pratiques visant privilgier la syndicalisation chez les multi pros au dtriment de lorganisation professionnelle existante posent question.
Comme nous lavions fait lors du 49me congrs, nous tenons intervenir sur ce point important : Notre organisation syndicale doit permettre aux actifs et aux retraits de faire aboutir leurs revendications professionnelles et interprofessionnelles en tenant compte de la diversit des situations. Le monde du travail est le reflet de cette diversit. Nous en savons quelques chose la fdration des transports avec, selon les branches dactivits, des entreprises dont le nombre de salaris varient de 2 ou 3 relevant du secteur priv des dizaines de milliers pour les entreprises publiques ou ex publiques et les grands groupes privs. La CGT doit prendre en compte ces ralits, ces volutions du salariat, en ayant le souci de ne pas opposer les activits professionnelles et interprofessionnelles qui sont complmentaires.
Les retraits ont des liens trs divers avec leurs entreprises ou leurs branches professionnelles. Ils peuvent tre inexistants, distendus ou rels, rguliers. Leurs revendications essentielles sont territoriales, mais galement nationales. Et si lorganisation territoriale permet dtre au plus prs des retraits, nombre dentre eux ont maintenu utilement des liens contenu revendicatif avec leur entreprise ou leur branche professionnelle : complmentaire sant (avec parfois, le financement dune partie par lemployeur), acquis professionnels tels que la gratuit des transports, accs aux activits culturelles, sportives et de loisirs des comits dentreprises, etc.

Les difficults rencontres en matire de syndicalisation des retraits et de continuit
syndicale (mot qui ne revient plus trs souvent dans le document dorientation), nous conduisent nous interroger sur la manire dont sont mises en uvre les convergences professionnelles et interprofessionnelles ainsi que le travail de toute la CGT en direction des retraits et des futurs retraits. Il nest pas du tout certain que les obstacles rencontrs trouvent leur solution dans une polarisation du syndicalisme retrait tournant le dos aux ralits professionnelles. Nombre dentre eux sont attachs leurs professions, leurs entreprises, leurs rgime de retraite et aux acquis qui les y rattachent. Par ailleurs, il existe, dans beaucoup dentreprises et de groupes de protection sociale, une multitude dassociations, souvent dinspiration patronale, qui sont loin de dfendre partout les

revendications des retraits (es). Dlaisser ce terrain reviendrait abandonner aux associations, de manire dlibre, beaucoup de retraits (es).

La Maison Commune des Rgimes de Retraite :
La proposition de la Maison Commune des Rgimes de Retraite, valide mais non dbattue lors du 49me congrs, revient dans le document. Elle mrite un dbat approfondi et il faudrait en prciser le contenu. Il y a, nous semble-t-il, de vritables dangers dharmonisation sociale par le bas. Quid des rgimes particuliers et spciaux dj mis mal ?

La place des retrait-e-s dans la CGT, dans la socit :
Le passage de la situation de salari-e celle de retrait-e constitue un changement de vie, une nouvelle tape, une vie nouvelle. Fort heureusement, de nos jours, le passage dans la catgorie des retrait-e-s nest plus associ lentre dans un monde de vieux , que connurent bon nombre de nos proches, uss par les conditions de vie et/ou de travail et dont lhorizon probable de survie ne couvrait gure plus dune dcennie.
Pour nous, cette image de la retraite na plus de sens. A limage dvalorise du vieux travailleur us et g, soppose dsormais celle du jeune retrait dynamique, libr de contraintes de lordre de 20 25 annes profitant de celle-ci pour construire un nouveau projet de vie, avant que napparaisse le dclin de ses forces vitales exigeant une assistance adapte.
Le passage de la situation de salari-e celle de retrait-e nest pas synonyme de retrait de la vie sociale. Ce nest pas parce que nous navons plus de patrons que nous navons pas de revendications faire valoir. Eux les patrons sont toujours l pour restreindre nos droits de retrait-e-s.
Si le dbut de la crise a remis au got du jour lamortisseur social du modle social franais et en particulier la retraite qui garantit un niveau de revenu, cest pour tre aussitt combattu comme tant un frein la reprise. Nous en avons, en ce moment, un triste exemple avec les ngociations sur les retraites complmentaires o le patronat, Medef en tte, entend geler ou minorer les prochaines revalorisations et dont le Gouvernement semble vouloir sinspirer pour le rgime gnral. Cest galement la restriction, par largent, dans laccs aux soins. Ces restrictions ne concernent pas seulement les retrait-e-s, elles concernent galement les futur-e-s retrait-e-s.

Cest tous ensemble que nous devons combattre ces mesures restrictives contre : la protection sociale, le droit la retraite 60 ans, les droits la retraite, laccord Medef/Cfdt, le pouvoir dachat

Lactivit syndicale retraite CGT nest ni un syndicalisme danciens combattants ni un syndicalisme dappoint mais, un syndicalisme revendicatif, efficace, utile et solidaire avec lactivit syndicale des salari-e-s en activit et des salari-e-s au chmage.Il nous faut renverser lide que la lutte des ges aurait remplac la lutte des classes. Que nous soyons actifs ou retraits nous avons tous et toutes la mme revendication : Vivre humainement, dignement et durablement.

Si nous voulons nous faire comprendre sur la place des retrait-e-s dans la socit, cest dabord par la reconnaissance du syndicalisme retrait CGT part entire, et non entirement part, par la suppression de la diffrenciation du calcul de la reprsentativit.
Toutes et tous ensemble, nous formons une force qui ne capitule pas devant la captation des richesses cres par le travail, richesse laquelle les retrait-e-s ont largement contribu durant leur activit professionnelle, et quils/quelles continuent daccrotre par leur consommation.

Imprimer cette page - Faire connaître cette page par courriel