50e Congrès CGT – Toulouse 18-22 mars 2013

Publié le 5 avril 2013

Le congrs de la CGT s’adresse aux salaris

Rsolution d’actualit

Adopte le vendredi 22 mars

Les syndicats de la Confdration Gnrale du Travail, runis en congrs Toulouse, sadressent vous.
Au quotidien, nos conditions de vie et de travail se dgradent.

En France, en Europe et dans le monde, la crise et ses consquences sont dune violence insupportable.

Les politiques daustrit mises en uvre par les gouvernements nourrissent la crise et plongent les peuples dans la misre, rduisent les droits sociaux, sattaquent aux liberts fondamentales, gnralisent linscurit sociale.

Les travailleur-se-s et les peuples sont mis en concurrence. Ces politiques alimentent le cercle vicieux de la crise et renforcent le dsespoir. La dsignation de boucs-missaires alimente les peurs et les replis identitaires. La CGT poursuivra rsolument son combat contre le racisme et la xnophobie.

Cette crise nest pas pour tous : Les actionnaires continuent engranger le profit et largent facile.

La crise, celle du capitalisme, est dabord le fruit dune dvalorisation du travail.

Lissue progressiste la crise exige une autre rpartition des richesses, la reconnaissance, la revalorisation du travail.

Le patronat a dclar la guerre au monde du travail.
Il profite de la crise quil a provoque et impose des rgressions sans prcdent : dgradation des conditions de travail, flexibilit accrue, prcarisation de lemploi, suppressions demploi, baisse des rmunrations, rpression syndicale...

La CGT condamne avec force toutes les formes de rpressions, de discriminations, de remise en cause du droit de grve et de lexercice du droit syndical.

La CGT rclame lamnistie de tou-te-s les syndicalistes et des dfenseurs des droits injustement condamns, dans le cadre de leur activit syndicale.

La CGT exprime sa solidarit avec tous les salari-e-s dores et dj engag-e-s dans les luttes et appelle lensemble du monde du travail se mobiliser pour le progrs social.

Pour sortir de la crise, exigeons une autre rpartition des richesses pour le travail, le plein emploi, laugmentation des salaires, un systme de protection sociale solidaire.

Pour sortir de la crise, imposons le maintien et le dveloppement des activits et de lemploi industriel, la reconqute des politiques publiques, des services et de lemploi publics.
Pour sortir de la crise, gagnons un statut du travail salari et une scurit sociale professionnelle avec un socle de droits attachs la personne, transfrables et garantis collectivement.
Pour sortir de la crise, construisons un autre modle conomique, social, humain et cologique.

Ensemble, levons le rapport de forces pour rompre avec les politiques librales.

Nous sommes rsolus crer les conditions de lunit du monde du travail, des femmes comme des hommes, des jeunes comme des retrait-e-s, des ouvrier-re-s comme des cadres, des salari(e)s prcaires, des migrants, des privs demploi.

Pour que a change vraiment, la CGT est disponible pour construire avec vous, votre syndicat, les mobilisations pour le renforcement des solidarits, un syndicalisme de lutte, de conqute, de transformation et de progrs social.

La CGT raffirme sa volont de travailler un syndicalisme rassembl pour favoriser les convergences dactions dans la dure, du niveau local, au plus prs des lieux de travail jusqu linternational.

Elle dcide de faire du 1er mai, journe internationale du travail, une journe de lutte et de manifestations.
A lchelle europenne, la CGT poursuivra la construction du processus de mobilisations en convergence avec tous les salari-e-s.

Au plan national, la CGT appelle les salari-e-s se mobiliser :
pour la reconqute de la Scurit sociale et la garantie de son financement solidaire fond sur le travail ;

Pour une rforme ambitieuse du systme de retraite par rpartition, avec un ge douverture des droits ds 60 ans, la prise en compte de la pnibilit, un niveau de pension dau moins 75 % du salaire, au moment o le gouvernement annonce louverture dune concertation sur une nouvelle rforme ds la fin de ce printemps.

Dans limmdiat, il faut empcher la transposition dans la loi de laccord minoritaire, faussement nomm Scurisation de lemploi , qui dynamite quarante ans de droit du travail en France.
Moins de droits pour les salari-e-s, plus de libert de licencier pour les employeurs : cest non ! Disons le tous ensemble.

Pour que a change vraiment, ds maintenant, toutes et tous dans laction, en grve et en manifestions lors dune journe nationale le mardi 9 avril 2013.

La crise cest eux. La solution cest nous. TOUS ENSEMBLE !

Imprimer cette page - Faire connaître cette page par courriel