50e Congrès CGT – Toulouse 18-22 mars 2013

La tribune Publié le 12 mars 2013

Contribution du Syndicat CGT des Retraités des Etablissements Militaires du Cher

La Commission Exécutive de notre Syndicat CGT des Retraités des Etablissements Militaires du Cher constate, sur le projet de document d’orientation, un manque d’ambition et d’impulsion pour un alternative politique. Toutes les luttes que nous menons depuis 30 années sont sur une base défensive et non de conquête sociale.

L’absence de perspective quant à une véritable alternative à la politique de marché, et au néolibéralisme est le résultat d’une « dépolitisation » du monde du travail qui conduit au repli sur soi, à l’individualisme, à un recul de la citoyenneté, voire à sombrer dans le nationalisme et la xénophobie. Elle constitue un frein au développement des luttes pour les conquêtes sociales qui appellent une autre distribution des richesses, donc une alternative à la politique néolibérale. Nous laissons ainsi le champ libre au réformisme.

Un récent sondage montre que le monde du travail redécouvre l’antagonisme de classe : à nous de lui offrir des perspectives de progrès social en matière d’emploi, de retraite, de santé, de fiscalité, de services publics…., à nous de lui montrer que cela est possible ce qui incitera au débat pour une alternative politique.

La construction de ce document ne laisse que peu de place pour y exprimer nos préoccupations. Nous contribuerons néanmoins, par quelques propositions d’amendements, à donner de la consistance à son contenu qui reste trop général, sans propositions concrètes et avec des manques criants. C’est ainsi que dans le chapitre II (nos ambitions revendicatives), le sujet de la retraite est absent de la résolution alors que le dossier va être ouvert (en application de l’article 6 de la loi FILLON de 2010) avec pour objectif une réforme systémique qui s’écarterait de notre système à prestations définies, donc une remise en cause profonde du lien salaire/retraite.

Notre Commission Exécutive se réunira donc de nouveau pour examiner les propositions d’amendements élaborées par le Bureau (suite à la CE du 17 janvier) et voter le mandat que nous délivrerons au délégué qui nous représentera au Congrès confédéral.

Imprimer cette page - Faire connaître cette page par courriel

La photothèque